commerce proxi

Commerces de proximité : Adopter une communication d’influence locale

Depuis le début de l’épidémie, les modes de consommation et de communication ont changé. Beaucoup de secteurs ont dû se restreindre à fermer leurs activités ou à limiter leurs rendements et effectifs, ce qui engendre d’innombrables conséquences du côté de l’offre et de la demande. On constate un véritable engouement mondial de l’utilisation du digital et des réseaux sociaux en particulier, et ce phénomène ne cesse d’être amplifié avec les deux confinements consécutifs de Mars et de Novembre.

Si vous n’avez pas encore adapté votre stratégie de marketing digital à la situation actuelle, vous vous demandez sûrement comment allier la proximité client avec la distanciation sociale imposée par le gouvernement. Dans cet article vous allez pouvoir voir quelles sont les stratégies à mettre en place pour relancer votre activité, en communiquant de manière locale sur les réseaux sociaux.

Les commerces de proximité, artisans, indépendants sont ceux qui en pâtissent le plus, malgré qu’ils aient suivi à la lettre les mesures d’hygiène à la fin du premier confinement, ils ont dû refermer le rideau quelques mois plus tard pour le second round. Ces commerces dit “non-essentiels” sont ceux qui exploitent le moins les leviers digitaux et qui ont le plus de mal à adapter leurs stratégies pour faire face à l’épidémie du Covid-19. Selon Google, seulement 32% des TPE possèdent un site web.

La suite de cet article vous présente les stratégie à adopter pour mettre en place votre marketing d’influence à destination des commerces de proximité.

La concurrence entre les sites de e-commerces et les commerces de proximité : 

La montée en flèche du digital ces derniers temps a provoqué une hausse d’achats inhabituels sur les sites e-commerce et service drive. Notamment afin de s’équiper pour le télétravail, combler son ennuie pendant le confinement ou encore passer du temps en famille. Les géants de la distribution tels Amazon, Cdiscount, Fnac, Darty comptabilisent une hausse de 40% soit près de 89 milliards de dollars selon capital.

Alors que les petits commerces de proximité eux ont dû se contraindre à fermer, perdre des parts de marché, s’endetter, voire même dans le pire des scénarios déposer le bilan si les aides mises à leurs dispositions ne sont pas suffisantes. 

Pourtant 32% habitent près des magasins de proximité selon l’étude de top order. Mais est ce que cela est réellement suffisant pour combattre le confort d’acheter directement chez soi, sans bouger, n’importe quoi et n’importe quand ? 

Suite à ces polémiques de concurrence déloyale, beaucoup d’enseignes ont dû fermer les rayons dit “non-essentiel” pour que cela soit équitable avec les petits commerçants locaux. 

Durant la période estivale, une énorme perte de chiffre d’affaires a été réalisée en France, surtout dans des villes comme Paris qui n’ont pas pu accueillir de touristes et qui ont vu leurs habitants s’exiler dans les campagnes, revitalisant les zones rurales mais délaissant les commerçants citadins. Ce qui, forcément, engendre un impact négatif sur les chiffres d’affaires de ces entreprises et rend leur situation d’autant plus critique.

Les collectivités locales et d’autres organismes ont mis en place des solutions numériques en faveur des commerces locaux afin de soutenir et d’aider le développement de leurs activités en cette période de crise. Cela permet de moins creuser l’avantage concurrentiel commis par les sites de e-commerce. 

Les stratégies mises en place pour pallier à la perte de chiffre d’affaire des commerces locaux :  

En plus de ne pas avoir pu accueillir leur clientèle dans leurs commerces pendant plusieurs semaines, les TPE sont en retard au niveau de la digitalisation de leurs systèmes de vente mais également au niveau de leurs leviers de communication numérique. 

Le gouvernement a mis en place un plan en faveur du commerce de proximité, afin de les accompagner, les protéger, redynamiser leur activité et accélérer leur numérisation. (Si vous souhaitez en savoir plus sur le plan de relance mis en place par le gouvernement, vous pouvez télécharger le dossier de presse)

Google France collabore avec la Fédération française des Associations de Commerçants (FFAC) afin de créer l’opération “Ma vitrine en ligne” ayant pour but d’aider les commerces de proximité. Ils apportent des conseils pour garder le contact avec les clients, continuer à développer leur notoriété en touchant une nouvelle audience, renforcer leur présence digitale en fournissant un accompagnement personnalisé ainsi que des formations courtes. 

Les cours sont gratuits et ont la certification Google Ateliers Numériques, la mission est de rendre accessibles à tous, les leviers numériques et de mettre en place une communication de proximité à distance.

L’État a collaboré avec la Banque des Territoires et Bpifrance pour créer Clique-mon-commerce.gouv.fr, une plateforme qui permet aux commerçants de se numériser et de développer rapidement leurs activités en ligne. Cet outil est ludique, il a  pour mission de soutenir l’activité locale et l’arrivée digitale des petits commerces de proximité. 

La crise du au Covid-19 à accélérer la numérisation des TPE, qui dans tous les cas était nécessaire pour continuer leur croissance. Il faut repenser à comment toucher sa cible, comment adapter son mode de travail à la situation, comment continuer à vendre ses produits/services et surtout comment renforcer ce lien de proximité si important avec la clientèle alors qu’aujourd’hui le mot d’ordre est celui de la distanciation sociale. 

La CCI Paris Ile de France, a mis en place un mouvement appelé J’aime mes commerces à domicile, il permet de valoriser les commerces de proximité en bénéficiant d’un référencement gratuit sur le site de la ville. Vous pouvez dès maintenant inscrire votre commerce pour augmenter votre visibilité.

Le site France Num, aide les TPE/PME à trouver des contacts pour accélérer leur transformation numérique en fonction de leur secteur d’activité, taille d’entreprise, commune et besoin. 

L’usine Digitale a partagé une liste de start-up du retail qui mettent à disposition leurs outils gratuitement ou à faible coût pour digitaliser les PME et surmonter les conséquences économiques de la crise du Covid-19. 

Dans celle-ci nous pouvons retrouver :

  • Wishibam : Permet de digitaliser son commerce en retranscrivant ses stocks en temps réel. 
  • WiziShop : Met à disposition des boutiques en ligne pendant 3 mois gratuitement afin de maintenant votre activité.
  • Solocal : Solution pour digitaliser les entreprises locales, prendre des rdv en ligne, centraliser des avis clients, activer le click & collect …  

Et pleins d’autres, vous pouvez voir la fin de la liste.

La nouvelle fonctionnalité “boutiques” sur Instagram qui permet de créer sa vitrine virtuelle, générer des ventes directement via Instagram et gagner en visibilité. Vous pouvez dès maintenant mettre en place la vôtre grâce au guide configuration.

Quel style de communication adopter en période de crise ?

La stratégie ne s’arrête pas à digitaliser son modèle de vente ou être mieux référencé sur internet. Après avoir passé cette première étape, il faut mettre en place une stratégie de contenu. Cette stratégie viendra renforcer la stratégie digitale globale. De ce fait, il faut communiquer sur votre commerce, forger une communauté locale digitale, informer votre clientèle de vos nouveaux services (réservation en ligne, click & collect, livraison …).

Les clés pour une bonne communication locale en cette période :

  • La transparence 
  • La solidarité 
  • La sensibilisation 
  • La bienveillance
  • La fiabilité des informations
  • La proximité
  • Les pensées positives et optimistes

Il est important d’identifier quels leviers ont un impact sur vos résultats. Cela vous permet de prioriser les actions ayant un impact fort pour investir votre budget, modifier celles qui peuvent être optimisées, supprimer celles qui ne sont pas rentables. 

Les réseaux sociaux doivent inévitablement être le cœur de votre stratégie. Encore plus en cette période, quand on sait que plus de la moitié de la population mondiale les utilisent.

Selon le rapport Hootsuite et We are social, une augmentation de 12% est visible depuis le début de l’année 2020. Instagram est la star des réseaux sociaux, avec une croissance de 76 millions d’utilisateurs en 2 mois seulement !

Une population plus âgée a fait son apparition sur les réseaux sociaux, encore une nouvelle opportunité pour vous ! 

Les bénéfices du marketing d’influence sur les commerces de proximité lors d’une pandémie mondiale :

Le numérique constitue une importante opportunité pour soutenir l’activité commerciale et les influenceurs sont les trésors des réseaux sociaux. Ils connaissent mieux que personne les algorithmes, les types de contenus impactants, leurs audiences et surtout, comment faire percevoir un message à cette audience. 

Ils ont la capacité de faire changer les modes de consommation de leurs communautés, de conseiller tel ou tel produit. C’est un réel atout pour les commerçants qui souhaitent être visibles sur les réseaux sociaux. 

Pour une communication locale à moindre coût privilégier les nano et micro-influenceurs. Ils sont généralement dans la même zone géographique que leur communauté. Le budget est nettement moins conséquent que la publicité traditionnelle. 

Plus l’influenceur à une communauté engagée, meilleure sont les taux de conversion (lire l’article sur les statistiques clés à vérifier avant de choisir un influenceur).

En collaborant avec des influenceurs vous allez atteindre une nouvelle audience, forger une communauté, vous rapprocher de votre cible et associer votre image à celle d’un expert dans son domaine. Les influenceurs aiment accompagner leur communauté, leur faire découvrir de nouvelles choses, ils sont en quête constante d’innovation et ce sont les premiers à vouloir divertir vos consommateurs qui sont confinés. Car c’est avant tout la passion et la volonté d’adresser un message qui les attirent.

De nombreux influenceurs aident à faire circuler des messages du gouvernement et respecter les mesures sanitaires. Ils aident aussi les commerçants proches de chez eux à augmenter leurs visibilités digitales, à s’impliquer et apporter leurs contributions.  

Trouver l’influenceur parfait  pour votre stratégie d’influence afin qu’il soit le porte parole de vos commerces de proximité afin d’être proche de votre cible tout en respectant le déconfinement progressif imposé par le gouvernement. 

C’est un excellent moyen pour communiquer sur votre réouverture, vos nouveaux services de ventes à emporter par exemple ou préparer votre communication pour les fêtes de fin d’année.

Bien plus engageant qu’une photo, vous pouvez mettre en place des lives, IGTV, reels ou stories. Un influenceur de votre ville sera 3 fois plus investi dans le projet. La proximité avec les commerces va le tenir à coeur, il va souhaiter donner de son influence et de la visibilité à un artisan proche et dynamiser ses ventes. Il faut évidemment garder contact avec l’influenceur même après la pandémie. Un lien unique qui se crée dans ses circonstances de solidarité est plus solide que n’importe quelle collaboration. L’authenticité et la sincérité du message se ressentira d’ailleurs dans les publications. 

Instagram facilite la promotion des commerces de proximité via sa nouvelle vignette “Aidons nos commerces”, qui permet de partager ses petites entreprises préférées en story. De nombreux instagrameurs ont utilisés cette vignette pour mettre à profit leur influence à destination des commerces de proximité.

Vous avez un ou des commerces de proximité et vous souhaitez mettre en place une communication d’influence locale ?

Prenez rendez-vous avec l’un de nos experts en influence.